Solutions pour la presbytie

La presbytie affecte la vision de près de tout le monde après 40 ans. Cette anomalie de la vision est due à la sclérose du cristallin, organe interne de l'oeil chargé de la mise au point des images.

Plusieurs solutions existent pour la compenser en lentilles de contact, offrant ainsi une alternative aux lunettes équipées de verres progressifs ou aux lunettes de vision de près pas toujours pratiques. 

Les lentilles progressives sur mesure

Les lentilles progressives standard disponibles sur le marché n'offrent qu'une gamme de paramètres compatibles avec les critères visuels et anatomiques d'environ 70% des candidats au port de ces lentilles. C'est la raison principale des échecs fréquents lors de leur adaptation. Pourtant, les lentilles progressives sur mesure permettent une personnalisation poussée de leur construction géométrique et optique pour les adapter aux besoins de chacun, même en cas de défaut visuel réputé incompatible avec des lentilles progressives standard (typiquement un fort astigmatisme).

Les lentilles progressives sur mesure permettent également la solution combinée de la compensation de la presbytie avec les autres domaines d'excellence de ces lentilles: puissance hors-norme, sécheresse oculaire, surface cornéenne irrégulière etc.

Plusieurs solutions techniques envisageables

L'équipement en monovision

La monovision est la technique la plus ancienne de gestion de la presbytie. Elle est pratiquée avec des lentilles unifocales simples : un œil est équipé pour la vision de loin, l’autre pour la vision de près. À tout instant, un œil reçoit une image claire, l’autre une image floue. Le cerveau du porteur doit ensuite faire le tri (d'où la notion de tri cortical) afin de ne conserver que l’image la plus nette. L'inconvénient principal de cette technique résulte en une vision monoculaire (perte de l'efficacité de deux yeux travaillant ensemble) qui peut se traduire parfois par des difficultés à percevoir le relief ou les distances. L'équipement en monovision est aujourd'hui rendu obsolète dans la plupart des cas par l'avènement des lentilles progressives qui préservent la vision binoculaire des porteurs.

Les lentilles progressives à vision simultanée

Une image de près et de loin est reçue par chaque oeil, ce qui nécessite également un tri cortical similaire à celui de la monovision. Le diamètre de la pupille du porteur joue un rôle primordial puisqu’une pupille en myosis (petite taille) sélectionne la partie centrale de la lentille, tandis qu'une pupille en mydriase (plus large) va privilégier les rayons périphériques. Les lentilles progressives à vision simultanée fonctionnent sur cette variation de taille de pupille.

On pourra également parler de vision aménagée. 

Il s’agit globalement d’une vision simultanée mais l'adaptateur choisit pour chaque lentille soit une vision centrale dédiée à la vision de loin, soit à la vision de près, en fonction des priorités visuelles du porteur.

Les lentilles à vision alternée

La présence de deux zones visuelles "vision de loin" et "vision de près" bien distinctes dans la géométrie de ces lentilles (aussi appelées "bi-focales") permettent souvent une meilleure performance visuelle pour ces deux distances mais peuvent montrer une insuffisance en vision Intermédiaire.

Vision simultanée à cercles concentriques
Alternance de vision de loin et de vision de près et différence de diamètre pupillaire
Vision alternée
Des zones de vision de loin et de vision de près bien différentiées

Centre d'Adaptation en 

Lentilles sur Mesure

Secrétariat: 04 42 29 55 37

Nouvelle adresse :
 
Centre Médical Charrier
3 Boulevard Albert Charrier
13090 Aix-en-Provence